La révolution cubaine

Publié le : 14 février 20173 mins de lecture

Cuba, île de l’Amérique Latine est célèbre pour son histoire, notamment la révolution cubaine qui fut un tournant dans l’économie de l’île. Cette révolution dirigée par Fidel Castro s’est passée en trois périodes : 1953, début de la révolution, 1956 débarquement sur Granma, et 1959 marquant la rentrée des guérilleros.

Plan de l’article

En 1953

La révolution cubaine a été initiée par Fidel Castro. Celui-ci est titulaire d’un doctorat en droit et s’est révélé être un grand opposant du régime de Fulgencio Batista. Le 26 juillet 1953 qui est un jour de carnaval, Fidel Castro et ses compagnons tentent d’attaquer la caserne «Moncada» située à Santiago de Cuba. Bien que ce jour fut propice à un assaut, celui-ci fut raté faisant 69 morts parmi les compagnons de Fidel Castro. Ce dernier fut capturé ensuite à la ferme Siboney.

En 1956

Fidel Castro fut emmené sur l’île de pins où il doit purger une peine de quinze ans d’emprisonnement. Mais avec les manifestations populaires, Batista dut libérer les prisonniers politiques. Fidel s’exila au Mexique où il rencontra Ernesto Guevara. Avec Raul Castro et Camilo Cienfuegos, ils préparèrent une insurrection qui a pour cible Santiago de Cuba. Le plan prévu est : Frank Païs doit provoquer des manifestations en ville tandis que les troupes de Fidel au Mexique transportées sur le Granma doivent débarquer à Las Coloradas pour faire une embuscade aux soldats de Batista. A cause des imprévus, le plan ne s’était pas passé comme prévu : le soulèvement a été très vite réprimé et les troupes de Fidel prises en surprise à Allegrio de Pio. Les guérilleros survivants se sont réfugiés à Sierra Maestra où ils recrutèrent de nouveaux soldats.

En 1959

L’insurrection de 1959 est marquée par l’occupation de la garnison «La Plata», l’attaque du palais présidentielle qui s’est soldée par un échec le 13 mars, l’arrestation et l’exécution de Frank Païs le 30 juillet provoquant la grève générale dans tout le pays.

En 1958, Batista envoya un contingent dans la Sierra Maestra mais son attaque fut un échec. Le 9 avril 1958, une nouvelle grève s’annonça. Batista envoya à nouveau ses bataillons pour attaquer les troupes à Sierra Maestra mais ne réussit pas. Petit à petit, les membres de l’opposition reconnurent le leadership de Fidel Castro et le 20 juillet 1958 il fut nommé «commandant en chef du front révolutionnaire démocratique». Le 1er janvier 1959, les guérilleros rentrèrent à la Havane.

Plan du site